Comment fonctionne un cric hydraulique?

Saviez-vous à quel point le cric hydraulique est un outil très important dans la manutention des charges lourdes ? Sinon, lors des travaux de réparation de voitures comment soulever aussi facilement au besoin le véhicule pour exécuter la tâche qu’il faut ? L’objet de ce billet est de mettre à nu tout ce qu’il convient de savoir sur le mode opératoire de cet outil très sollicité.

Qu’est-ce qu’un cric hydraulique ?

Avant d’aller au fonctionnement d’un cric hydraulique, cherchons d’abord à comprendre ce que c’est que cet outil. En effet, le cric se définit comme un outil à manivelle ou à crémaillère permettant de soulever certaines charges surpassant ou non la force humaine.

Pour être plus précis, qu’il soit nommé cric hydraulique ou cric d’automobile, il faut noter que cet outil est généralement utilisé dans les garages ou au niveau des véhicules. Le niveau d’importance de cet outil évoqué un peu plus haut concerne sa capacité à soulever jusqu’à une charge de 20 tonnes. Nous serons tous tombés d’accord que cette performance n’est pas négligeable. Et c’est pour cette raison que les garagistes et les concessionnaires recommandent aux automobilistes la mise à disposition permanente de cet outil. Toutefois, son fonctionnement reste le même qu’il s’agisse de cric hydraulique statiques, rouleurs ou automatiques.

 Fonctionnement d’un cric hydraulique

Même si sa définition en soi effleure un tant soit peu son fonctionnement, il existe certains détails qui expliquent au mieux le fonctionnement d’un cric. Même si le principe de fonctionnement reste unique, l’on observe tout de même quelques changements dans le fonctionnement, et ce, en fonction des différents modèles.

Grâce à un système de pompage d’huile au niveau du vérin hydraulique, le cric hydraulique se met en action. Cette action peut se manifester par le biais d’un levier pour rendre l’opération automatique ou de façon manuelle en nécessitant la force de l’utilisateur.

D’où vient la force de levage de la charge ? Lors du pompage, il se dégage une importante pression sur le vérin permettant de soulever aisément la charge.

Cette précédente option est l’option la plus fréquente. Dans l’option inverse, l’exécution de la descente du vérin se réalise par une rotation du levier à la base du levage de la charge. Dans tous les cas, qu’il s’agisse de charges légères, lourdes ou très lourdes ; en fonction du type de cric adapté à la situation, l’opération sera toujours sanctionnée par un grand succès. Ainsi, le poids des charges à soulever sera intrinsèquement lié au type de cric hydraulique utilisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *