Ce qu’il faut retenir de la courroie trapézoïdale

Une courroie trapézoïdale est une courroie de section trapézoïdale. Celle-ci peut être lisse ou crantée. Cette forme si particulière en trapèze permet un excellent contact sans glissement, et ce par principe mécanique de coincement, avec les poulies. Cette pièce ne doit pas être trop tendue, sinon vous encourrez le risque de l’user prématurément.

Les courroies crantées sont notées AVX. Grâce aux nombreux crans, des diamètres de poulies plus petites peuvent ainsi être supportés. L’exemple du cas de l’alternateur automobile en est la parfaite illustration.

La courroie trapézoïdale pour voiture

Deux types de courroie d’accessoire pour voiture

Il existe deux types de courroies trapézoïdales pour voiture. L’une est classique et l’autre est à nervure. Ces deux types de courroies sont construites à partie de matériaux souples tels que le caoutchouc et la fibre. Cette pièce en caoutchouc donc est entrainée par la force du moteur via un mécanisme sophistiqué de poulies ainsi que des galets tendeurs et enrouleurs.

La tension d’une courroie de type trapézoïdale peut se faire de manière manuelle. On ajuste alors à la main cette tension à l’aide d’outils adaptés. Ce même ajustement de la tension de la courroie d’accessoire peut aussi se faire de manière automatique.

Alors que les poulies sont positionnées à l’intérieur de cette pièce mécanique, le galet enrouleur lui, appuie soit à l’intérieur ou à l’extérieur de la courroie. Ce dernier ayant pour rôle d’orienter et de guider la courroie vers les différents équipements.

Pourquoi changer cette pièce mécanique ?

courroieOn change généralement la courroie trapézoïdale avant que celle-ci ne soit complètement usée et ce, afin d’éviter l’arrêt du fonctionnement de l’alternateur ainsi que de tous les autres éléments constituants le moteur d’une voiture. Veillez donc à l’état d’usure de votre courroie d’accessoire. A la moindre craquelure, déchirure, prenez aussitôt rendez-vous chez votre concessionnaire automobile ou chez un garagiste pour faire remplacer la pièce défectueuse.

La nomenclature de la courroie

Pour classifier les différents types de courroies trapézoïdales, une nomenclature est utilisée, même si cette dernière n’est pas toujours parfaitement respectée par les constructeurs.

Celle-ci est tout d’abord déterminée par sa longueur. C’est ensuite son épaisseur et sa hauteur qui la caractérisent. L’épaisseur et la hauteur forment à elles deux la section de la courroie trapézoïdale.

Les dimensions d’une telle courroie peuvent être désignées en pouces ou en millimètres. Des lettres et des chiffres indiquent plus précisément les caractéristiques de la bande souple. Les désignations sont assez complexes car variées.

Par exemple, pour les séries de courroies trapézoïdales étroite, il existe quatre types de section : SPZ, SPA, SPB ou SPC. Les largeurs primitives peuvent varier de 8.5 à 19 mm. Les dimensions de sections qui représentent la largeur et l’épaisseur de la courroie étroite, quant à elles, vont de 10×8 à 22×18.

La version classique est repérée par une lettre. Cette lettre qui représente la section de la courroie trapézoïdale peut être la lettre A, B, C, D, E ou encore Y, Z. La section peut même être représentée par un chiffre, voire des lettres suivies de chiffres.

Dans le domaine de l’automobile qui utilisent des courroies trapézoïdales crantées, ce sont les désignations suivantes de courroie trapézoïdale qui sont le plus souvent utilisées. AVX 10, AVX 13, AVX 11,5, AVX 11,9 et enfin AVP 13. La dimension de la section de ce type de bande souple en caoutchouc est soit de 13×10 soit de 10×8. La longueur ayant été mesurée de l’extérieur, comporte la mention « Le » et est exprimée en mm.

 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: